REÉI en apprendre plus
actif à vendre

Plus de
800 clients

Satisfaits

Que faire de votre remboursement d’impôt ou de tout excédent budgétaire ?

Mise en ligne le : 31 mars 2016

1- Payer ses dettes


QUI PAIE SES DETTES S’ENRICHIT

Ce vieil adage est toujours d’actualité. Si vous avez des dettes de consommation (cartes de crédit, marge, prêt-auto,…), il peut être très rentable d’accélérer le remboursement de ces dettes en commençant par celle qui a le haut taux d’intérêt le plus ÉLEVÉ.

Dans certains cas après une consultation avec votre représentant de votre institution bancaire, une consolidation de dette ou un refinancement hypothécaire peut être souhaitable.

 

2- Cotiser au REER


Pourquoi ne pas cotiser à votre REER 2016 DÈS MAINTENANT ? Vous profiterez de l’épargne à l’abri de l’impôt et vous n’aurez plus à vous soucier de cela en 2016.

Vérifiez si un REER de conjoint peut être pertinent dans votre situation.

 

3- Cotiser au REÉÉ 

Vous avez des enfants qui ont moins de 18 ans?
Pourquoi ne pas PROFITER DES SUBVENTIONS de 30 %.

En effet, le gouvernement fédéral verse 20 % et le gouvernement du Québec verse 10 % sur chaque dollar cotisé au REÉÉ (Régime Enregistré d’Épargne Études) jusqu’à un seuil de 2 500$ par enfant.

 

4- Cotiser à votre CÉLI


Si vous avez remboursé vos dettes de consommation, cotisé à votre REER et profité des subventions du REÉÉ, il est judicieux de placer vos épargnes dans un CÉLI (Compte d’Épargne Libre d’impôt) car vos gains ne seront JAMAIS IMPOSABLES.

La cotisation cumulative permise de 2009 à 2016 se chiffre à 46 500$.

Vous pouvez cotiser à votre CÉLI ou faire des retraits à tout moment dans l’année.

 

Contactez-moi pour toute information

Archives
2012